Château d'hier

D'abord, c'est quoi, le Vexin normand, et la Normandie ?

 

Au début du Xe siècle, comme les vikings continuaient de menacer par des raids le royaume de France à partir de la vallée de la Seine, le roi Charles le Simple décida de céder une partie du territoire à ces envahisseurs par un traîté signé en 911, dit de "Saint Clair sur Epte". Ce territoire fut celui dans lequel les vikings étaient déjà implantés depuis plusieurs décennies, à savoir la Normandie. Par ce traîté de 911 fut donc créé le duché de Normandie.

Lors du traîté de Saint Clair sur Epte, il fut décidé l'étendue du territoire cédé. Ce dernier, nous dit le chroniqueur Dudont de Saint-Quentin au XIe siècle, fut ainsi délimité à l'ouest par la mer, et à l'est par la rivière de l'Epte. Le Vexin fut ainsi divisé en deux entités historiques et géographiques : à l'ouest le Vexin normand (donné aux Vikings) et à l'est, le Vexin français (conservé par les français).

Un château à l'origine d'un village

 

Carte fort epte

L'histoire de Château sur Epte, toponyme qui désigne à la fois le château-fort et le village, est liée aux conflits franco-normands qui se déroulèrent dans la vallée de l'Epte depuis le XIe siècle jusqu'au rattachement de la normandie à la France en 1204.

Château sur Epte est situé dans le Vexin normand, territoire séparé par la rivière de l'Epte, qui prend sa source dans le pays de Bray, au  nord de Forges-les-Eaux. La vallée de l'Epte, large et très humide, renferme des marais et des prairies propices à l'élevage et le plateau crayeux porte à la surface des limons fertiles qui s'amincissent à l'est du Vexin normand. La craie blanche, convertie en chaux vive, servit aux constructions locales. C'est dans cet environnement géologique naturel que le Château fut construit. Elevé sur le bord d'un plateau, sa position stratégique lui permettait de surveiller non seulement une partie de la frontière naturelle, mais aussi la plaine située à l'ouest, dont le relief offre une visibilité importante. Château sur Epte comprend un village, un château et une église - Saint-Martin du Château sur Epte anciennement églisse paroissiale, qui aurait été construite vers le XIIe siècle.

Trois sources évoquent de la construction du château dont la datation diffère selon les auteurs. Orderic Vital, le premier, la place sous Guillaume le Roux (1087-1100). En revanche, la construction de Château sur Epte est attribué à Henri Ier Beauclerc (1106-1135) par Robert de Torigny d'abord dans un acte de Louis VII de 1154. 

Selon Robert de Torigfny, "le roi Henri fit construire un grand nombre de châteaux, tant dans son royaume que dans son duché dont "Neufchâtel sur les bords de l'Epte" (Château sur Epte) qui est compté parmi ses châteaux nouvellement contruits. Il n'aurait pas, selon Robert de Torigni, été édifié par le prédécesseur d'Henri Ier Beauclerc, Guillaume le Roux. Quant à la charte de Louis VII de 1154, elle précise également que "[...] le roi d'Angleterre Henri a fondé dans le domaine et sur la propre terre de Saint-Denis un château neuf [...]".

L'existence d'un village à Château sur Epte est attestée par quelques sources. Ce dernier serait apparu au même moment (ou très peu d'années plus tard) que la construction du château, puisqu'il est mentionné dans les textes dès les premières années du XIe siècle et le château semble avoir été construit vers la fin du XIe siècle ou au début du XIIe siècle selon les chroniqueurs.

Faisant face au village de Saint Clair sur Epte, de l'autre côté de la rivière, Château sur Epte pouvait contrôler les passages entre l'Ile de France et le duché de Normandie pratiqués sur l'ancienne voie romaine, dite Chaussée Jules César, allant de Paris à Rouen et passant par Saint Clair sur Epte. Cette voie, dont l'actuelle RN14 reprend plus ou moins le tracé, passe à 1 Km au nord de Château sur Epte, aux Bordeaux de Saint Clair.

Une convention de 1191 entre le roi de France, Philippe Auguste, et le nouveau roi d'Angleterre, Richard Coeur de Lion, a été signée: cet accord permettait au roi d'Angleterre de garder les forteresses de Gisors, Neaufles, Château sur Epte et les autres places du Vexin normand. Au retour de la croisade, Philippe Auguste réussit à s'emparer du Vexin normand. Château sur Epte fur alors aussitôt remis à l'abbaye de Saint-Denis qui échangea la forteresse avec Thibault de Garlande en mars 1196.

Une fois que la Normandie fut sous la domination française, l'Epte perdit son rôle de barrière militaire tout en restant une frontière administrative. Le vexin normand continua d'appartenir à la Normandie et ne fut pas raccordé au Vexin français.

Château sur Epte après 1204

 

Après son rattachement au royaume de France, Château sur Epte fut rendu à ses propriétaires légaux. Plusieurs aveux et actes donnent à la seigneurie et sur les droits qu'elle possède. De plus elle avait le contrôle de la paroisse comme le prouvent plusieurs lettres datant de la fin du XVIIe et du XVIIIe siècle, adressées à l'archevèque de Rouen: elles sont signées par le seigneur de Château sur Epte qui présente le nouveau curé de la paroisse du village. Les habitants fournissent également des éléments intéressants dans trois requêtes concernant la célébration des messes et dénoncent le vandalisme dont l'église de Saint-Martin est victime et son éloignement par rapport au village, située au milieu des champs. Ce n'est qu'à partir du XIXe siècle que des documents figurés ont complété les sources écrites.

Pendant la guerre de Cent Ans, Château sur Epte continua de servir de résidence seigneuriale, lorsqu'il n'était pas occupé par les anglais. Aux XVe et XVIe siècle, il fut la propriété de la famille de la Porte, puis passa aux mains des Neufville de Villeroy ce jusqu'en 1735. Château sur Epte aurait par conséquent été un bourg castral. Ensuite il semble que deux autres propriétaires sont connus avant  la Révolution françaises, les Le Mercier, et Claude Daniel mort en 1790, et qui fut le dernier seigneur de Château sur Epte.Sous l'ancien régime, le château est transformé en exploitation agricole, et le restera jusque au début des années 2000. 

Dans un dossier du ministère de la Culture de 1998, et disponible à la médiathèque du Patrimoine, on apprend qu'en 1647 le démantellement du château fut exécuté sur ordre de Mazarin. Dans ce même dossier on trouve un compte rendu de l'état du château en 1926 qui est l'année d'inscription de Château sur Epte à l'Inventaire Général des Monuments Historiques.

L'état de délabrement et l'importance historique du château a fait réagir plusieurs personnes sensibles au patrimoine culturel qui ont demandé son classement au Monuments Historiques et que des travaux soient effectués. Ces réactions ont permis l'acceptation au classement aux Monuments Historiques du château de Château sur Epte depuis 1998.

 

Date de dernière mise à jour : mercredi, 01 Mars 2017

Vous n'êtes pas encore enregistré sur le site de la commune ?

NE PERDEZ PAS LE FIL DE L'INFORMATION :

LAISSEZ NOUS VOTRE ADRESSE EMAIL ET RECEVEZ L'ACTU
enregistrement INDISPENSABLE MAINTENANT

JE M'ENREGISTRE ICI

 

Logo transparent chateauepte 456 150 2